Connect with us

Sports

Infos: Football : ces stars à la fin de carrière insolite

Didier Drogba, de Shanghai Shenhua, contrôle le ballon lors d'un match contre Hangzhou Greentown au Hongkou Football Stadium, le 4 août 2012 à Shanghai, en Chine   –   Copyright © africanews Eugene Hoshiko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved. By Rédaction Africanews avec AP Dernière MAJ: 06/01 – 16:09 Football Cristiano Ronaldo n'est pas la première

Published

on

Infos: Football : ces stars à la fin de carrière insolite
Didier Drogba, de Shanghai Shenhua, contrôle le ballon lors d'un match contre Hangzhou Greentown au Hongkou Football Stadium, le 4 août 2012 à Shanghai, en Chine   –  

Copyright © africanews

Eugene Hoshiko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Football

Cristiano Ronaldo n'est pas la première superstar du football à se diriger vers l'une des supposées ligues mineures du monde dans les dernières années de sa carrière.

Il est souvent difficile de résister à la tentation de toucher un dernier gros salaire, d'être un pionnier dans un pays qui cherche à améliorer sa position dans ce sport ou simplement d'essayer quelque chose de différent. Tous les joueurs ne terminent pas au sommet comme Zinedine Zidane – même si le Français a été expulsé lors du dernier match de sa carrière, la finale de la Coupe du Monde 2006.

D'autres, comme Pelé, Johan Cruyff, Zico, Xavi Hernandez et aujourd'hui Ronaldo, 37 ans, qui évolue dans le club saoudien d'Al Nassr, prolongent leur carrière dans des lieux improbables, généralement pour de grosses sommes d'argent.

Voici un aperçu de quelques-uns d'entre eux, répartis dans cinq pays différents :

Pelé aux USA

Cette décision a changé l'histoire du sport aux États-Unis. Pelé, avec ses trois médailles de vainqueurs de la Coupe du Monde, a signé pour le New York Cosmos en 1975 après avoir été courtisé par l'équipe pendant quatre ans. Les deux saisons et demie que Pelé y a passées – il a gagné 2,7 millions de dollars, selon le directeur général des Cosmos de l'époque, Clive Toye – ont permis au USA d'accueillir la Coupe du monde en 1994 et de lancer la Major League Soccer deux ans plus tard. 

La fréquentation moyenne du Cosmos a presque triplé au cours de la première année de Pelé et n'a cessé de croître. Il a marqué 37 buts en 64 matches dans la North American Soccer League et a effectué toute la communication nécessaire à sa mission, qui consistait à faire du football un sport de masse et à soutenir l'essor de la participation des jeunes.

« Nous ne serions pas là où nous sommes aujourd'hui », déclare Don Garber, commissaire de la MLS, « si Pelé n'avait pas décidé de venir aux États-Unis. » Tant de joueurs de haut niveau ont depuis fait le chemin vers les États-Unis, généralement pour terminer leur carrière et pour des raisons de style de vie : Franz Beckenbauer, Johan Cruyff, George Best, David Beckham et Thierry Henry, pour n'en citer que quelques-uns.

Zico au Japon

Zico est presque aussi apprécié au Japon que dans son pays natal, le Brésil. Après 12 années de succès à Flamengo, puis deux années à l'Udinese en Italie, le meneur de jeu a mis un terme à sa carrière de joueur, avant de sortir de sa retraite à l'âge de 38 ans pour contribuer à la professionnalisation du football japonais.

Il a joué pendant quatre saisons à Kashima Antlers de 1991 à 1994, une période qui a vu l'inauguration de la J-League en 1993. Zico est resté au Japon jusqu'en 2006, restant à Kashima en tant que directeur technique puis entraîneur avant de devenir le sélectionneur de l'équipe nationale pour le cycle de quatre ans qui a précédé la Coupe du Monde 2006

Zico a depuis été élu au temple de la renommée du football japonais et est connu comme le « Dieu du football » au Japon. Avec le joueur anglais Gary Lineker, qui a également joué au Japon au début du championnat, Zico est considéré comme une figure clé du développement du football japonais et de la croissance de sa popularité. Dunga, Hristo Stoichkov et plus récemment Andres Iniesta, vainqueur de la Coupe du monde 2010 avec l'Espagne qui joue pour le Vissel Kobe depuis 2018, sont d'autres grands noms à avoir joué au Japon.

Xavi Hernandez au Qatar

Xavi n'a pas été le premier joueur vedette à atterrir dans le championnat du Qatar, mais il est peut-être celui qui a eu le plus d'impact, puisqu'il est arrivé au milieu de l'année 2015 – à 35 ans – après avoir été le capitaine du FC Barcelone ayant remporté la Ligue des champions quelques semaines plus tôt. La ligue existait alors depuis plus de 40 ans et, depuis le début du siècle, elle avait attiré des joueurs de haut niveau comme Marcel Desailly, Pep Guardiola et Gabriel Batistuta en 2003 et 2004 et Raúl González en 2012. 

Même le Brésilien Romário est venu jouer dans le petit émirat riche en pétrole, ne serait-ce que pour trois matchs en 2003, pour un coût de 1,5 million de dollars pour Al-Sadd, le plus grand club du Qatar. C'était avant que le Qatar ne remporte, en 2010, le droit d'accueillir la Coupe du monde 2022

Xavi, l'un des plus grands joueurs espagnols, a été l'importateur de football le plus célèbre. Son séjour dans le pays a duré six ans et s'est déroulé selon un plan qui l'a amené à acquérir ses qualifications d'entraîneur et à devenir ambassadeur de la Coupe du Monde. Il a été joueur d'Al-Sadd de 2015 à 2019, puis a entraîné l'équipe de 2019 à 2021 avant de retourner à Barcelone en tant qu'entraîneur.

Alessandro Del Piero en Australie

Del Piero, le majestueux attaquant italien champion du Monde, est le plus grand nom à avoir joué dans le football australien après ses deux années avec le Sydney FC (2012-14) sur ce qui a été décrit par le club comme le « plus grand contrat sportif professionnel de l'histoire de l'Australie » – un montant rapporté de 2 millions de dollars par saison. 

Del Piero a marqué 24 buts en 48 matchs mais, en tant que rare superstar à jouer au en Australie, a déclaré que sa plus grande satisfaction était d'aider à la croissance du sport. Un nombre record de 35 000 spectateurs ont assisté aux débuts de Del Piero, âgé de 38 ans, et le nombre d'abonnés du Sydney FC a dépassé les 10 000. Le président du club, Scott Barlow, a déclaré que cela avait propulsé la « A-League sur la scène mondiale »

Aucun autre joueur de la A-League n'est près d'égaler la renommée de Del Piero – l'ancien attaquant de Liverpool et de l'Angleterre Robbie Fowler a fait de brefs passages dans deux clubs australiens avant l'arrivée de l'Italien, et Dwight Yorke a passé une saison à Sydney avant cela – donc, dans un sens, cela a été une occasion manquée dans un pays où le rugby et le cricket sont rois. Le football australien a bénéficié d'un coup de pouce opportun lors de la récente Coupe du Monde au Qatar, lorsque l'équipe nationale a atteint les huitièmes de finale.

Didier Drogba en Chine

En 2012, les clubs chinois ont fait un effort concerté pour attirer de grandes stars dans son championnat le plus élevé – la Chinese Super League – après s'être remis des retombées d'un scandale de corruption qui a nui à sa réputation. Pas assez, cependant, pour dissuader Didier Drogba de signer au Shanghai Shenhua, peut-être la plus grande attraction de ce premier lot de joueurs de premier plan qui comprenait également Nicolas Anelka.

À l'époque, Drogba, alors âgé de 34 ans, était une énorme star, notamment parce que l'attaquant ivoirien venait de mener Chelsea à son premier titre en Ligue des champions en marquant un but égalisateur dans le temps réglementaire, puis le penalty décisif lors des tirs au but de la finale 2012. 

Le président du Shenhua, Zhu Jun, était prêt à payer Drogba 300 000 dollars par semaine pour qu'il aide son équipe à remonter dans le classement. Les responsables du football chinois espéraient que cela stimulerait les espoirs du pays de devenir un acteur mondial majeur. 

Drogba n'a tenu que six mois avant de retourner en Europe avec Galatasaray dans une séparation désordonnée et la Chine n'a jamais réussi à concurrencer l'Europe en tant que ligue de référence. Cependant, le Guangzhou Evergrande est devenu la première équipe chinoise à remporter la Ligue des champions asiatique, en 2013 – il l'a de nouveau remportée en 2015 – et une autre vague de joueurs de haut niveau est arrivée en 2017, notamment Carlos Tevez, Alexandre Pato et Oscar.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Infos: Kenya : l’athlète Georgina Rono suspendue pour dopage

La coureuse d'élite Georgina Rono du Kenya participe au marathon de Boston à Wellesley, Massachusetts, le 16 avril 2012.   –   Copyright © africanews AP Photo By Rédaction Africanews avec AFP Dernière MAJ: Il y a 14 heures Kenya La coureuse kényane Georgina Rono été suspendue pour quatre ans mardi après avoir été testé positive lors

Published

on

Infos: Kenya : l’athlète Georgina Rono suspendue pour dopage
La coureuse d'élite Georgina Rono du Kenya participe au marathon de Boston à Wellesley, Massachusetts, le 16 avril 2012.   –  

Copyright © africanews

AP Photo

Kenya

La coureuse kényane Georgina Rono été suspendue pour quatre ans mardi après avoir été testé positive lors d’un contrôle antidopage.

L’athlète qui a terminé troisième du marathon de Boston en 2012 et qui est également montée sur le podium aux marathons d'Eindhoven et de Francfort, a été bannie jusqu'au 25 janvier 2027. Tous ses résultats depuis le 27 mai ont été retirés de son palmarès à la suite d’une décision prise par l'Agence antidopage du Kenya.

Les autorités kényanes sont aux prises avec une crise du dopage, plus de 50 athlètes du pays d'Afrique de l'Est étant actuellement suspendus.

L'ampleur de la crise a fait craindre une interdiction totale de la fédération kényane d'athlétisme à la fin de l'année dernière, mais l'instance dirigeante de l'athlétisme n'a pas retenu cette sanction jugée trop stricte.

En contrepartie, le gouvernement kényan a garantie de consacrer davantage de fonds à sa lutte contre le dopage.

Le Kenya est le deuxième pays à avoir remporter le plus grand nombre de médailles olympiques derrière les États-Unis depuis les années 2000, des titres qui pourraient être remis en cause.

Voir plus

Continue Reading

Sports

Infos: Football : Boufal de retour au Qatar

Sofiane Boufal après le quart de finale de la Coupe du Monde entre le Maroc et le Portugal, au stade Al Thumama à Doha, Qatar, le 10 décembre 2022   –   Copyright © africanews Martin Meissner/Copyright 2022 The AP. All rights reserved By Rédaction Africanews avec AFP Dernière MAJ: Il y a 3 heures France Angers

Published

on

Infos: Football : Boufal de retour au Qatar
Sofiane Boufal après le quart de finale de la Coupe du Monde entre le Maroc et le Portugal, au stade Al Thumama à Doha, Qatar, le 10 décembre 2022   –  

Copyright © africanews

Martin Meissner/Copyright 2022 The AP. All rights reserved

France

Angers SCO a annoncé lundi soir « un accord de principe » avec le club qatari d'Al-Rayyan pour un transfert de l'international marocain Sofiane Boufal, très en vue au Mondial 2022.

« Le joueur est autorisé à se rendre ce mardi au Qatar pour passer la visite médicale », a précisé Angers dans un court message sur les réseaux sociaux. Parallèlement, Angers a annoncé « un accord » avec Metz pour un prêt avec option d'achat de l'attaquant Ibrahima Niane, qui doit également passer sa visite médicale.

Après le transfert d'Azzedine Ounahi à Marseille ces derniers jours, un départ de Boufal était aussi attendu : les deux demi-finalistes du Mondial ne sont apparus que de manière très épisodiques à Angers depuis leur retour du Qatar.

A 29 ans, Boufal était sous contrat jusqu'en 2024 mais il avait retiré toute mention du club sur ses réseaux sociaux, même s'il a pris le temps début janvier d'aller saluer les habitants du quartier où il a grandi à Angers.

Entré au SCO à l'âge de 10 ans, il y a fait ses débuts pro neuf ans plus tard. Il a ensuite brillé à Lille (2015-2016) avant de rater son aventure en Angleterre et de revenir se relancer à Angers en 2020.

Si le physique a souvent eu du mal à suivre, ses qualités techniques lui ont permis de se rappeler aux bons souvenirs de la sélection marocaine où, grâce à un jeu épuré et une plus grande discipline tactique, il a enfin gagné ses galons de titulaire à partir de la CAN il y a un an.

En début de saison, il avait été l'un des rares Angevins à se montrer au niveau, même de manière irrégulière. Désormais, le SCO, qui reste sur une série record de 12 défaites, est lanterne rouge, à 10 points du premier non-relégable.

Al-Rayyan n'est pas beaucoup mieux loti : le club est actuellement 10e et barragiste virtuel dans le championnat qatari.

Voir plus

Continue Reading

Sports

Infos: Tour du Gabon : 4 Africains dans le top 5

Des cyclistes sprintent vers la ligne d'arrivée lors de la 16e édition de la Tropicale Amissa Bongo à Libreville, le 29 janvier 2023   –   Copyright © africanews STEEVE JORDAN/AFP or licensors By Rédaction Africanews avec AFP Dernière MAJ: Il y a 18 heures Gabon Le Français Geoffrey Soupe (TotalEnergie) a remporté la 16e édition de

Published

on

Infos: Tour du Gabon : 4 Africains dans le top 5
Des cyclistes sprintent vers la ligne d'arrivée lors de la 16e édition de la Tropicale Amissa Bongo à Libreville, le 29 janvier 2023   –  

Copyright © africanews

STEEVE JORDAN/AFP or licensors

Gabon

Le Français Geoffrey Soupe (TotalEnergie) a remporté la 16e édition de la Tropicale Amissa Bongo au Gabon, l'une des plus importantes courses cyclistes du continent africain, devant l'Algérien Hamza Amari et le Mauricien Christopher Rougier-Lagane, à l'issue de la 7e et dernière étape, dimanche.

Soupe, 34 ans, avait remporté la première étape mais avait abandonné son maillot jaune de leader au bout deux jours avant de le reprendre samedi, la veille de l’arrivée finale.

C’est la première fois qu’on retrouve quatre coureurs africains dans le top 5 final de la course gabonaise avec Amari (2e), Rougier-Lagane (3e) et les Érythréens Natnael Berhane (4e) et Dawit Yemane (5e).

La 7e et dernière étape s'est achevée à Libreville, la capitale du Gabon, sur un sprint remporté par le Danois Alexander Salby (Bingoal-WB), devant l’Érythréen Henok Mulueberhane et le Russe Sergei Rostovtsev.

La Tropicale Amissa Bongo, qui compte pour le circuit UCI Africa Tour, s'est déroulée dans cinq des neuf provinces du Gabon, petit pays d'Afrique centrale recouvert à 90% d'une dense forêt tropicale. Les coureurs auront parcouru au total 903,2 kms, dans un climat très chaud et très humide.

La course met en compétition des équipes professionnelles internationales ainsi que dix sélections nationales du continent africain.

Classement final de la 16e édition de la Tropicale Amissa Bongo :

1. Geoffrey Soupe (FRA/TotalEnergie) en 20h18:16.

2. Hamza Amari (ALG/équipe nationale d’Algérie) 20h18:45.
3. Christopher Rougier-Lagane (MAU/équipe nationale de Maurice) 20h18:50.
4. Natnael Berhane (ERI/Beykoz Team-Turkey) 20h18:52.
5. Dawit Yemane (ERI/équipe nationale d’Erythrée) 20h18:54.

Voir plus

Continue Reading

Trending

0:00
0:00