Connect with us

CAMEROUN :: SPORT

Infos: Actualités Cameroun :: Vie et mort de Modeste Mbami :: Cameroon news

L’ancien international camerounais, brutalement décédé samedi 7 janvier dernier au Havre à l’âge de 40 ans, laisse le monde du football dans l’émoi et la consternation. Trajectoire d’un talentueux footballeur et d’un héros modeste.   Nous sommes le 15 novembre 2019. L’exécutif en poste à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et conduit par Seidou

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Vie et mort de Modeste Mbami :: Cameroon news

L’ancien international camerounais, brutalement décédé samedi 7 janvier dernier au Havre à l’âge de 40 ans, laisse le monde du football dans l’émoi et la consternation. Trajectoire d’un talentueux footballeur et d’un héros modeste.  

Nous sommes le 15 novembre 2019. L’exécutif en poste à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et conduit par Seidou Mbombo Njoya procède à la nomination de Modeste Mbami au poste de Team manager pour le compte de la sélection nationale A’ qui prépare le Championnat d’Afrique des nations prévu en avril 2020. Mais ce dernier décide de cracher dans une soupe (empoisonnée) et de montrer à ses « bienfaiteurs » que le football n’est pas une course effrénée vers les postes, quand bien même ceux-ci peuvent être juteux et garnis d’avantages mirobolants. 

Mbami, en refusant cette promotion n’a pas seulement botté en touche une fonction dont il a pourtant des aptitudes au regard de sa longue expérience. Il a aussi et surtout refusé d’évoluer sur la pelouse trop glissante de l’amateurisme, de peur d’en payer le lourd tribut comme l’ont fait ses anciens coéquipiers et même d’autres aînés ayant valeureusement défendu les couleurs du drapeau au sein de la sélection nationale fanion. Son retour dans la tanière va encore attendre. La reconversion de l’ancien joueur de la Kadji Sport Academy ne se fera pas maintenant. Mbombo Njoya qui pensait qu’il tendait une perche à une « ancienne gloire », va l’apprendre à ses dépens. Professionnalisme ou rien Trois jours seulement après sa nomination, le médaillé olympique n’a pas porté de gants pour déclarer qu’il n’est pas partant. 

« Je décline l’offre de ma nomination au poste de Team Manager de la sélection nationale masculine A’ du Cameroun », écrit-il dans un communiqué de presse rendu public le 18 novembre et surabondamment partagé et commenté sur les réseaux sociaux. Pour motiver son refus catégorique, l’ex joueur du club de Sedan prend la peine de souligner point par point, les raisons de cette décision courageuse saluée par les observateurs du football au pays de Samuel Eto’o. Primo, la période de turbulence que traverse le football camerounais depuis quelques années déjà. Entre crises post-électorales, tensions au sein de l’exécutif fédéral, mauvaise organisation des championnats et incapacité de gérer avec professionnalisme les sélections nationales, Mbami voit d’un mauvais oeil sa désignation à ce poste très convoité. Deuxièmement, les humiliations qu’ont subies certains anciens footballeurs à ce même poste lui font croire qu’il passera lui aussi à la potence. « Ce qui a toujours conduit à leur limogeage sans façon », précise-t-il.

Discussion préalable

De même, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille désapprouve le processus de sa nomination. Pour la simple raison qu’il n’a pas été consulté avant d’être nommé à ce poste. Il l’a appris sur les réseaux sociaux comme tous les camerounais. Un manque de sérieux insoutenable. Toute chose qui traduit à suffire l’amateurisme de ses prétendus employeurs qui n’ont pas trouvé décent de se plier aux usages. Par conséquent, ne peut pas travailler sans discussion préalable sur un tel projet. Les conditions de travail et collaboration, tout ceci consignés dans un contrat. Par ailleurs, Modeste Mbami qui en sait beaucoup sur l’espérance de vie des responsables désignés à des postes de responsabilités, pense que le changement d’homme à ces différents postes n’est pas la solution. Il faut des réformes structurelles du football en général et des Lions indomptables en particulier. En tant que team Manager, le médaillé d’or des Jeux Olympiques de Sydney 2000 devait avoir pour mission : « servir de relais entre l’administration et l’équipe. De faciliter la vie dans la groupe sur le plan organisationnel, etc.» 

Parti trop tôt…

C’est donc cet homme au caractère bien trempé qui a rendu l’âme en fin d’après-midi samedi dernier, terrassé par une crise cardiaque. Telle une traînée de poudre, la triste nouvelle s’est répandue, provoquant une onde de choc dans le monde du football et dans la famille de l’illustre disparu dont la modestie et la rigueur forçaient le respect. « On perd une icône de notre football. Quand moi je venais d’arriver en équipe nationale, lui il était à la fin de sa carrière. C’était quelqu’un de toujours souriant qui ne se prenait pas la tête, il s’entendait avec tout le monde. On s’était pendant des stages. Il était un grand-frère pour les plus jeunes. Je n’y crois pas encore, c’est un choc énorme. En 2000, j’étais devant la télé quand il a marqué le but décisif contre le Brésil : C’est un souvenir incroyable, il nous a marqué des émotions incroyables. Marquer ce but-là à ce moment c’est super. Mais je me rappelle aussi de ses matchs avec Om Paris et même avec le Havre. J’espère que le pays entier saura lui rendre hommage », se remémore Benjamin Moukandjo, ancien international camerounais au micro de nos confrères de Rfi. 

Son ancien coéquipier en équipe nationale et actuel président de la Fécafoot est inconsolable. La légende du Fc Barcelone pleure la disparition de l’ex-joueur du PSG et de l’Om. « Tu es parti trop tôt », a posté l’attaquant camerounais sur les réseaux sociaux, avec plusieurs emojis en sanglots. L’international algérien Sofiane Feghouli, lui, l’a côtoyé en Espagne, à Almeria : « Très triste d’apprendre le décès de Modeste. Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches », écrit-il.    

Blessures

Décédé à l’âge de 40 ans, Modeste Mbami a évolué à l’Olympique de Marseille pendant trois saisons à partir de 2006. Avant la formation phocéenne, le natif de Yaoundé a joué le même nombre d’années au Paris Saint-Germain à partir de 2003, mais à la première saison, il contracte une blessure qui l’éloigne des terrains pendant plusieurs mois. Né à Yaoundé, il a aussi joué à Ud Alméria en Espagne de 2009 à 2011, avant de rejoindre les championnats exotiques de la Chine et de l’Arabie Saoudite, pour s’envoler plus tard vers la Colombie. En 2014, Modeste Mbami fait son grand retour en France, et s’engage avec le Havre, où il termine sa carrière de footballeur en 2016.

En sélection, il va se faire remarquer aux Jeux olympiques de Sydney 2000 en Australie, en inscrivant un but décisif pour éliminer le Brésil en quart de finale. Formé à la Kadji Sport Académy et au Dynamo de Douala, il sera par la suite déterminant pour son équipe qui finit médaillée d’or à cette compétition. 8 ans plus tard, Mbami perd la finale de Coupe d’Afrique des nations contre l’Egypte, sous le score d’un but à zéro. Adieu l’artiste ! 

CAMEROUN :: SPORT

Infos: Actualités Cameroun :: Niger 1-0 Cameroun: Alioum reste sans voix après l’élimination du Cameroun :: Cameroon news

L’entraîneur du Cameroun, Saidou Alioum, est resté bouche bée après l’élimination de son équipe du Championnat d’Afrique des Nations TotalEnergies (CHAN) 2022, mardi. Les Lions indomptables ont concédé un coup franc d’Ousseini Soumaila Badamassi à la 69e minute qui a donné l’avantage au Niger (1-0) et, bien qu’ils aient essayé de trouver une égalisation pendant

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Niger 1-0 Cameroun: Alioum reste sans voix après l’élimination du Cameroun :: Cameroon news

L’entraîneur du Cameroun, Saidou Alioum, est resté bouche bée après l’élimination de son équipe du Championnat d’Afrique des Nations TotalEnergies (CHAN) 2022, mardi.

Les Lions indomptables ont concédé un coup franc d’Ousseini Soumaila Badamassi à la 69e minute qui a donné l’avantage au Niger (1-0) et, bien qu’ils aient essayé de trouver une égalisation pendant le reste de la partie, les Camerounais n’ont eu aucune chance.

« Nous nous attendions à ce que ce soit un match difficile. Nous avons perdu et nous sommes éliminés. Je suis sans voix. Nous savions que nous devions obtenir un bon résultat et maintenant nous avons perdu et c’est tout ce qu’il y a à dire », a déclaré un Alioum désemparé aux médias lors de la conférence de presse d’après-match au stade Miloud Hadefi d’Oran, en Algérie.

« Nous avons essayé d’attaquer, mais nous n’avons pas réussi à marquer. Le Niger a très bien défendu. Nous avons essayé d’utiliser les deux ailes et parfois, cela a fonctionné mais nous n’avons pas réussi à marquer devant le but. Le Niger a obtenu un coup franc et a marqué.

Nous avons continué à nous battre jusqu’à la toute dernière action du match. Dans le football, il faut garder espoir. C’est pourquoi j’ai fait les changements que j’ai effectués. Ce n’était pas notre jeu. Le Niger méritait la victoire. Nous les félicitons et leur souhaitons le meilleur ».

CAF African Nations Championship

Tuesday 24 January 2023

Stade Olympique d’Oran

Referee: Celso Armindo Alvacao

Niger 1-0 Cameroon 

1-0, 69ème, O. Badamassi

Continue Reading

CAMEROUN :: SPORT

Infos: Actualités Cameroun :: Niger 1-0 Cameroun: Alioum reste sans voix après l’élimination du Cameroun :: Cameroon news

L’entraîneur du Cameroun, Saidou Alioum, est resté bouche bée après l’élimination de son équipe du Championnat d’Afrique des Nations TotalEnergies (CHAN) 2022, mardi. Les Lions indomptables ont concédé un coup franc d’Ousseini Soumaila Badamassi à la 69e minute qui a donné l’avantage au Niger (1-0) et, bien qu’ils aient essayé de trouver une égalisation pendant

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Niger 1-0 Cameroun: Alioum reste sans voix après l’élimination du Cameroun :: Cameroon news

L’entraîneur du Cameroun, Saidou Alioum, est resté bouche bée après l’élimination de son équipe du Championnat d’Afrique des Nations TotalEnergies (CHAN) 2022, mardi.

Les Lions indomptables ont concédé un coup franc d’Ousseini Soumaila Badamassi à la 69e minute qui a donné l’avantage au Niger (1-0) et, bien qu’ils aient essayé de trouver une égalisation pendant le reste de la partie, les Camerounais n’ont eu aucune chance.

« Nous nous attendions à ce que ce soit un match difficile. Nous avons perdu et nous sommes éliminés. Je suis sans voix. Nous savions que nous devions obtenir un bon résultat et maintenant nous avons perdu et c’est tout ce qu’il y a à dire », a déclaré un Alioum désemparé aux médias lors de la conférence de presse d’après-match au stade Miloud Hadefi d’Oran, en Algérie.

« Nous avons essayé d’attaquer, mais nous n’avons pas réussi à marquer. Le Niger a très bien défendu. Nous avons essayé d’utiliser les deux ailes et parfois, cela a fonctionné mais nous n’avons pas réussi à marquer devant le but. Le Niger a obtenu un coup franc et a marqué.

Nous avons continué à nous battre jusqu’à la toute dernière action du match. Dans le football, il faut garder espoir. C’est pourquoi j’ai fait les changements que j’ai effectués. Ce n’était pas notre jeu. Le Niger méritait la victoire. Nous les félicitons et leur souhaitons le meilleur ».

CAF African Nations Championship

Tuesday 24 January 2023

Stade Olympique d’Oran

Referee: Celso Armindo Alvacao

Niger 1-0 Cameroon 

1-0, 69ème, O. Badamassi

Continue Reading

CAMEROUN :: SPORT

Infos: Actualités Cameroun :: Niger 1-0 Cameroun: Les lions éliminés devant Samuel Eto’o, le Niger qualifié :: Cameroon news

Le Cameroun a été battu par le Niger (1-0) et éliminé du CHAN algérien au stade des matches de poule. Les lions A’ rentrent à la maison très tôt; une situation qui devient recurrent pour le football camerounais à l’international depuis quelques temps. Malgré leur large domination et une énorme possession de balle (73 %)

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Niger 1-0 Cameroun: Les lions éliminés devant Samuel Eto’o, le Niger qualifié :: Cameroon news

Le Cameroun a été battu par le Niger (1-0) et éliminé du CHAN algérien au stade des matches de poule. Les lions A’ rentrent à la maison très tôt; une situation qui devient recurrent pour le football camerounais à l’international depuis quelques temps.

Malgré leur large domination et une énorme possession de balle (73 %), les camerounais ont été offensivement inefficaces en première période. Les Mena du Niger se contentaient de défendre méritoirement devant leur cage 0-0 à la pause.

La 2ème période démarre sur une nouvelle domination camerounaise mais offensivement infructueuse.

A la 68ème, Junior Prince Sime commet une charge fautive sur son vis-à-vis Maarouf Salissou Elhadji (24). Ousseni Moumaila marquait l’unique but de la partie à la 69ème sur un coup franc direct. Thomas Etta Bawak avait dévié le ballon du but.

Le latéral droit de PWD de Bamenda et des lions cèdera d’ailleurs sa place à l’attaquant de Coton sport de Garoua Ramses Donfack. Un choix tactique d’Alioum Seidou intervenu à la 73ème.

Le Niger créée la sensation éliminant le Cameroun grâce à sa belle victoire 1-0. Le Niger termine en tête du classement dans le groupe E avec 4 points. Le Cameroun 3 points et le Congo 1 point sont éliminés.

Samuel Eto’o le président de la Fécafoot a vécu l’élimination du Cameroun depuis les tribunes du stade  Olympique d’Oran.

En quart de final, le Niger affrontera le Ghana samedi à Oran.

CAF African Nations Championship
Tuesday 24 January 2023
Stade Olympique d’Oran
Referee: Celso Armindo Alvacao
Niger 1-0 Cameroon 
1-0, 69ème, O. Badamassi

 

 

Continue Reading

Trending

0:00
0:00