Connect with us

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Message de fin d’année du Chef de l’Etat à la nation: La mise au point du MPDR :: Cameroon news

Si nous aspirons à construire un pays stable, légaliste, fraternel et organisé sur la base des valeurs traditionnelles, politiques et intellectuelles consensuelles, nous devons nous imposer individuellement et collectivement, un code de conduite absolument solide au-delà et par-delà toutes les chapelles, croyances, ambitions et jugements sectaires. A la veille du message de fin d’année du

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Message de fin d’année du Chef de l’Etat à la nation: La mise au point du MPDR :: Cameroon news

Si nous aspirons à construire un pays stable, légaliste, fraternel et organisé sur la base des valeurs traditionnelles, politiques et intellectuelles consensuelles, nous devons nous imposer individuellement et collectivement, un code de conduite absolument solide au-delà et par-delà toutes les chapelles, croyances, ambitions et jugements sectaires.

A la veille du message de fin d’année du Chef de l’Etat, Président de la République à la nation, nous avons reçu de nombreux appels de divers horizons et malheureusement de certains nos militants également, demandant une adresse du président du MPDR le même jour voire à la même heure.

Nous tenons à rappeler à tous et à chacun, militants et non militants de notre parti, que nous ne sommes pas adeptes d’une pratique politique et sociale de confrontations, de dérives, de mimétismes et de provocations inutiles. Il n’existe qu’un seul président de la République à la fois, et il est seul habilité à s’adresser solennellement à la nation toute entière à la fin de l’année, comme il est de coutume à travers le monde dans tous les systèmes et régimes politiques.

Son Excellence Monsieur Paul Biya reste et demeure le président de la République du Cameroun, et c’est à lui qu’échoit le privilège de l’exercice rituelle consacrée par la pratique institutionnelle, et soutenue par les pouvoirs et prérogatives discrétionnaires prescrits par la constitution. Ni avant lui ni en même temps que lui, personne d’autre ne saurait prétendre s’arroger les mêmes privilèges, pouvoirs et prérogatives, sans verser dans une délinquance formelle lourdement préjudiciable pour notre vivre ensemble précisément d’une part, et pour l’éducation civique de notre jeunesse particulièrement d’autre part.

Le MPDR demeure un mouvement républicain et patriote, dont le respect des institutions, l’adhésion aux valeurs éthiques et la défense des intérêts nationaux, ne sont nullement tributaires de l’identité du détenteur du pouvoir suprême, ni de la coloration idéologique du parti au pouvoir, et encore moins de la promotion de quelques ambitions précipitées et sectaires.

Le MPDR organisera dans les semaines très proches, des cérémonies de vœux à la presse au cours desquelles, une appréciation juste et raisonnable sera faite du bilan de l’année 2022, ainsi que des perspectives pour l’année 2023, dans un esprit de dialogue, de parfaite tolérance et de quête permanente pour la réconciliation et la paix./.                  

Yaoundé, le 03 Janvier 2023
                    Le Président, Médiateur universel
                    SHANDA TONME

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Exclusif, ouest, sénatoriales 2023 : Voici les 13 candidats proposés à Paul Biya :: Cameroon news

Voici en exclusivité la liste des candidats de la circonscription électorale de l’ouest qui a été transmise au président national du RDPC pour validation après la réunion tenue vendredi dernier. A la lecture de cette liste, l’on constate que Ngouchinghe Sylvestre, Fomethe Anaclet, Pokam Max, Teingni Détio Jean et Ngamgoube Aminatou ont déjà été élus

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Exclusif, ouest, sénatoriales 2023 : Voici les 13 candidats proposés à Paul Biya :: Cameroon news

Voici en exclusivité la liste des candidats de la circonscription électorale de l’ouest qui a été transmise au président national du RDPC pour validation après la réunion tenue vendredi dernier.

A la lecture de cette liste, l’on constate que Ngouchinghe Sylvestre, Fomethe Anaclet, Pokam Max, Teingni Détio Jean et Ngamgoube Aminatou ont déjà été élus en 2018. 

Exit NGOUBEYOU François Xavier et DSAMOU Micheline qui ne si§geront plus au Sénat. Les deux sénateurs élus en 2018 sont remplacés respectivement par Kwatchou Manfred dans le Noun et Puené Françoise dans les Hauts-Plateaux.

1-    Ngouchinghe Sylvestre (PDG Congelcam)
2-    Fomethe Anaclet (ancien recteur de l’Université de Dschang, sénateur sortant)
3-    Pokam Max (Sénateur sortant, Roi des Baham)
4-    Teingni Détio Jean (Sénateur sortant, Roi des Bamessingué
5-    Kwatchou Manfred (ex-sénateur suppléant, Noun)
6-    Ngamgoube Aminatou (sénatrice sortant, Noun)
7-    Puené Françoise 

6 candidats pour une nommination

Le match des titans se déroule clairement dans le Koung-Khi où pas moins de 6 candiats sont en lice pour l’unique poste de sénateur nommé. 

Les monarques des trois chefferies traditionnelles que sont Bandjoun, Bayangam et Batoufam. 

Il faudra aussi compter avec trois candidats qui se sont proposés à savoir Emmanuel CHATUE le PDG de Canal 2 international et l’Honorable Henri NONO ((ex-sénateur suppléant, Noun). André SIAKA qui rêve de quitter sa fopnction au niveau du pouvoir régional pour acceder au Senat.

Aux dernières nouvelles, les états de services rendus et l’incompatibilité avec les postes électifs de Conseiller Municipal ou régional, élimineraient déjà ceux qui n’avaient pas donné une démission écrite de ces 2 postes électifs: André SIAKA à la région et Emmanuel CHATUE conseiller communal à Pête Bandjoun.

L’arbitrage de Paul Biya attendu

Pour rappel, Paul Biya a convoqué le collège électoral le 13 janvier dernier pour compétir le 12 mars prochain.

Le dépôt des candidatures est clôturé depuis le samedi 28 janvier. La publication des bureaux de vote et la diffusion de la liste définitive des candiats interviendront au plus tard le 25 février.

Continue Reading

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Exclusif, ouest, sénatoriales 2023 : Voici les 13 candidats proposés à Paul Biya :: Cameroon news

Voici en exclusivité la liste des candidats de la circonscription électorale de l’ouest qui a été transmise au président national du RDPC pour validation après la réunion tenue vendredi dernier. A la lecture de cette liste, l’on constate que Ngouchinghe Sylvestre, Fomethe Anaclet, Pokam Max, Teingni Détio Jean et Ngamgoube Aminatou ont déjà été élus

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Exclusif, ouest, sénatoriales 2023 : Voici les 13 candidats proposés à Paul Biya :: Cameroon news

Voici en exclusivité la liste des candidats de la circonscription électorale de l’ouest qui a été transmise au président national du RDPC pour validation après la réunion tenue vendredi dernier.

A la lecture de cette liste, l’on constate que Ngouchinghe Sylvestre, Fomethe Anaclet, Pokam Max, Teingni Détio Jean et Ngamgoube Aminatou ont déjà été élus en 2018. 

Exit NGOUBEYOU François Xavier et DSAMOU Micheline qui ne si§geront plus au Sénat. Les deux sénateurs élus en 2018 sont remplacés respectivement par Kwatchou Manfred dans le Noun et Puené Françoise dans les Hauts-Plateaux.

1-    Ngouchinghe Sylvestre (PDG Congelcam)
2-    Fomethe Anaclet (ancien recteur de l’Université de Dschang, sénateur sortant)
3-    Pokam Max (Sénateur sortant, Roi des Baham)
4-    Teingni Détio Jean (Sénateur sortant, Roi des Bamessingué
5-    Kwatchou Manfred (ex-sénateur suppléant, Noun)
6-    Ngamgoube Aminatou (sénatrice sortant, Noun)
7-    Puené Françoise 

Le Roi des Bamoun entrera-t-il au sénat?

Le chef de l’Etat Camerounais a le pouvoir de nommer 30 sénateurs. Lors de la législature en cours, 3 de ses 30 sénateurs avaient été nommés dans la région de l’ouest:

1- Ibrahim Bombo Njoya (Noun). Il est décédé en cours de mandat. Son successeur traditionnel serait-il nommé à son tour?

2- Djomo Kamga Honoré (Koung-khi) et

3- Marcel Niat Njifendji (Ndé). Il a été élu président du sénat.

Kamdem Didier et Wembé Samuel qui étaient jusqu’ici sénateurs suppléants nommés par Paul Biya devraient prendre leur retraite politique selon plusieurs analystes. 

6 candidats pour une nommination dans le Koung-khi

Le match des titans se déroule clairement dans le Koung-Khi où pas moins de 6 candiats sont en lice pour l’unique poste de sénateur nommé. 

Les monarques des trois chefferies traditionnelles que sont :

1- SM Djomo Kamga Honoré – Rois des Bandjoun et sénateur nommé sortant 

2- SM POUOKAM II Georges Désiré, Roi des Bayangam et Président de l’Association des chefs traditionnels de l’ouest Cameroun

3- SM Innocent Nayang Toukam, Roi des Batoufam. 

Il faudra aussi compter avec trois candidats qui se sont proposés à savoir Emmanuel CHATUE le PDG de Canal 2 international et l’Honorable Henri NONO (ex-sénateur suppléant, Noun). André SIAKA qui rêve de quitter sa fopnction au niveau du pouvoir régional pour acceder au Senat.

Aux dernières nouvelles, les états de services rendus et l’incompatibilité avec les postes électifs de Conseiller Municipal ou régional, élimineraient déjà ceux qui n’avaient pas donné une démission écrite de ces 2 postes électifs: André SIAKA à la région et Emmanuel CHATUE conseiller communal à Pête Bandjoun.

L’arbitrage de Paul Biya attendu

Pour rappel, Paul Biya a convoqué le collège électoral le 13 janvier dernier pour compétir le 12 mars prochain.

Le dépôt des candidatures est clôturé depuis le samedi 28 janvier. La publication des bureaux de vote et la diffusion de la liste définitive des candiats interviendront au plus tard le 25 février.

Continue Reading

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Assassinat de Martinez Zogo : les vérités de Maurice Kamto :: Cameroon news

La rumeur est, hélas, finalement devenue la vérité. MARTINEZ ZOGO a été enlevé puis assassiné ! Ils ont osé le faire ! Ils ont osé défier le peuple, puisque MARTINEZ ZOGO était à sa manière, nonobstant ce qu’il pouvait donner à penser, son représentant dans les médias. Le taux d’écoute de sa célèbre émission «

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Assassinat de Martinez Zogo : les vérités de Maurice Kamto :: Cameroon news

La rumeur est, hélas, finalement devenue la vérité. MARTINEZ ZOGO a été enlevé puis assassiné ! Ils ont osé le faire ! Ils ont osé défier le peuple, puisque MARTINEZ ZOGO était à sa manière, nonobstant ce qu’il pouvait donner à penser, son représentant dans les médias. Le taux d’écoute de sa célèbre émission « EMBOUTEILLAGES » dans les taxis, les ménages, les marchés, les kiosques etc. témoignait à suffisance de sa popularité.

Il était provocateur et parfois agaçant, mais il était en quelque sorte le thermomètre d’un peuple qui souffre, écrasé par ses propres dirigeants empêtrés dans la course pour la conservation coûte que coûte du pouvoir et dans l’accaparement de la fortune publique.

J’adresse à la famille de ce compatriote arraché monstrueusement à la vie mes condoléances les plus attristées et l’expression de ma compassion émue, ainsi que celle des militants et sympathisants du MRC.

MARTINEZ ZOGO n’était pas un ami du MRC, loin s’en faut, mais nous respections ses choix, le choix de ses mots et celui de son zèle. Cependant, sans peut-être s’en rendre compte, il menait certains de nos combats: la protection de la fortune publique. Du coup, sans toujours probablement s’en rendre compte, comme les dirigeants, militants et sympathisants du MRC, il était devenu une cible objective pour les clans mafieux nichés au cœur du régime RDPC et engagés dans une bataille à mort pour la conservation du pouvoir et la succession de gré à gré au sommet de l’État, en raison de l’incapacité, désormais observée, du président de la République en fonction, écrasé par le poids d’un âge vénérable (90 ans dans quelques jours – excusez du peu). 

MARTINEZ ZOGO a donc finalement été sauvagement assassiné sur le même champ de bataille que Rodrigue NDAGUEHO KOUFET, mort à la prison de New Bell des suites de négligences médicales. En compagnie de centaines de ses camarades, il avait été arbitrairement arrêté, gravement torturé et illégalement condamné, parce que son parti, lui et ses camarades exigeaient pacifiquement, entre autres, l’audit de la gestion kleptocratique de la CAN TOTAL 2019.

La mise en scène de l’enlèvement et des atrocités infligées à MARTINEZ ZOGO s’inscrit dans une logique claire : terroriser les Camerounais et arracher leur reddition. Traumatiser ceux qui seraient tentés de poser des questions sur la gestion de la fortune publique. Avec son assassinat, les clans et gangs mafieux ont voulu faire une démonstration de force, une mise en scène en vrai de ce qu’ils seraient prêts à faire subir aux Camerounais tentés de s’opposer, même pacifiquement, à la matérialisation de leur fameux projet de transmissions Gré à Gré du pouvoir ou de son accaparement illégitime. 

Devons-nous nous résigner à être tous assassinés comme MARTINEZ ZOGO ? La réponse est naturellement non! Le Peuple du Changement, les Démocrates de toutes les chapelles politiques, la société civile, les Camerounais doivent se dresser contre la barbarie politique et les gangs qui l’orchestrent ! NOUS SOMMES TOUS DES MARTINEZ ZOGO !

EXIGEONS FERMEMENT QUE CEUX DES DIRIGEANTS QUI ONT ENCORE UN RESTE D’HUMANITÉ LIVRENT DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS À LA JUSTICE LES BOURREAUX DE MARTINEZ ZOGO, LEURS COMPLICES AINSI QUE LEURS COMMANDITAIRES. ILS LE DOIVENT AUX ENFANTS, À LA VEUVE, LA FAMILLE NUCLÉAIRE, LA FAMILLE PROFESSIONNELLE DE MARTINEZ ZOGO.

ILS LE DOIVENT AUX CAMEROUNAIS ET AUX NON CAMEROUNAIS, QUI ICI ET AILLEURS, DEMANDENT JUSTICE POUR MARTINEZ ZOGO. LES COMMANDITAIRES, LES EXÉCUTANTS, COMPLICES ET BÉNÉFICIAIRES DE L’ASSASSINAT CRAPULEUX ET BARBARE DE MARTINEZ ZOGO DOIVENT AFFRONTER LE REGARD DES HUMAINS CAR EUX, N’EN SONT PLUS. 

Le sort de l’enquête dans cette affaire qui démontre que la mafia a pris le contrôle de l’État du Cameroun ne doit pas ressembler à celui des dossiers des autres assassinats tels que ceux des journalistes WAZIZI et BIBI NGOTA, Monseigneur Benoît BALLA, les sœurs de Djoum, Mgr PLUMET, le Père MVENG, l’Abbé MBASSI, Me NGONGO OTTOU, Me BOPDA et j’en passe.

Je prie la famille de MARTINEZ ZOGO de ne pas désespérer et de croire en l’avenir de notre cher pays, malgré les affres de la souffrance dans lesquelles les ont plongés des clans et gangs sans foi ni loi. Car le Cameroun se relèvera de la mort qu’on lui inflige sans pitié. 

Fait à Yaoundé le 24 janvier 2023
Maurice KAMTO
Président National du MRC

Continue Reading

Trending

0:00
0:00