Connect with us

CAMEROUN :: SANTE

Infos: Actualités Cameroun :: L’OIM ET LE MINSANTE ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET S :: Cameroon news

SANTÉ PUBLIQUE : L’OIM ET LE MINSANTE   ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL AU CAMEROUN. C’est dans l’optique de valider les termes de référence du groupe de travail santé mentale et soutien psychosocial et élaboration d’un plan de travail annuel du groupe de travail national que l’organisation internationale

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: L’OIM ET LE MINSANTE ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET S :: Cameroon news

SANTÉ PUBLIQUE : L’OIM ET LE MINSANTE   ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL AU CAMEROUN.

C’est dans l’optique de valider les termes de référence du groupe de travail santé mentale et soutien psychosocial et élaboration d’un plan de travail annuel du groupe de travail national que l’organisation internationale pour les migrations(OIM) Cameroun et le Ministère de la santé publique se sont réunis à l’hôtel star land de Yaoundé du 06 au 07 Décembre 2022.

Dans le cadre de cette rencontre, l’OIM Cameroun a réitéré son soutien à l’État sur la problématique de la santé mentale. <> a déclaré Diop ABDEL, chef de mission pour le Cameroun de l’organisation internationale pour les migrations (OIM).

Dans un climat marqué par une série de crises notamment la crise sanitaire du Covid-19, la crise sociopolitique dans les régions anglophones, la crise sécuritaire de Boko Haram et le conflit Russo-ukrainien, le patron de l’OIM pour le Cameroun n’a pas manqué de rappeler le contexte qui a prévalu l’idée liée à la mise sur pied d’un groupe de travail sur la santé mentale et le soutien psychosocial. 

<< Lors de la journée  mondiale de la santé mentale célébrée  le 25 octobre 2022, les participants de divers secteurs, de diverses forces et les bénéficiaires de nos actions ont exprimé le besoin de mettre en place un groupe de travail qui va permettre la coordination et la synergie des actions visant à adresser comme un seul homme, les défis en matière de santé mentale et soutien psychosocial>> a-t-il martelé

Sur le théâtre de cet atelier de validation du groupe de travail national SMPS, le Ministère de la santé publique à travers la sous-direction de la santé mentale  a présenté les grandes articulations qui meubleront le plan d’action pour 2023.

<< En 2023 un accent particulier sera mis sur la promotion, la prévention, le traitement et la réhabilitation avec diverses activités. Un notre accent sera mis sur  l'offre de soins avec des formations, la capacitation du personnel non spécialisé en santé mentale afin d'offrir des soins de qualité au niveau de toute la pyramide sanitaire. Nous mettrons également sur pied sur un cadre légal des personnes notamment celles qui sont atteintes des maladies mentales dont les droits sont généralement bafoués et stigmatisés. Et pour finir un point qui nous tient à coeur c'est la prise en charge de nos frères et soeurs qui errent dans les rues pour lesquels nous souhaitons par ailleurs améliorer la prise en charge et développer les aspects de réhabilitation>>. a indiqué le D

CAMEROUN :: SANTE

Infos: Actualités Cameroun :: Boissons frelatées : 11 % de consommation excessive d´alcool au Cameroun :: Cameroon news

Une Campagne de sensibilisation et de prévention a lancée jeudi dernier à Yaoundé. L’objectif de cette campagne est de mener un plaidoyer auprès des autorités afin d’accélérer les processus d’assainissement du secteur à travers des règlementations et des normes plus adaptées aux réalités locales. Également le retrait du marché des produits frelatés ou ceux d’origine

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Boissons frelatées : 11 % de consommation excessive d´alcool au Cameroun :: Cameroon news

Une Campagne de sensibilisation et de prévention a lancée jeudi dernier à Yaoundé.

L’objectif de cette campagne est de mener un plaidoyer auprès des autorités afin d’accélérer les processus d’assainissement du secteur à travers des règlementations et des normes plus adaptées aux réalités locales. Également le retrait du marché des produits frelatés ou ceux d’origine douteuse et la multiplication des missions de contrôle des activités des industries de production des spiritueux et autres boissons alcoolisées.

La Coalition des Consommateurs Camerounais et son partenaire de la P2CE, travaillent en collaboration avec les autres acteurs, en vue de la préservation de la Santé, la sécurité et l’environnement des consommateurs.

Cancers, maladies cardiovasculaires, cirrhose du foie

Il est en effet question pour la coalition, de donner la bonne information aux consommateurs, d’attirer leur attention sur la nécessité de lire systématiquement les étiquettes des produits, de mettre en accent sur les produits de qualité et d’éviter de tomber dans l’addiction à l’alcool en respectant les doses recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé. L’objectif étant d’éviter de s’exposer aux risques des maladies telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires, la cirrhose du foie, altération de la mémoire.

Les organisateurs invitent par ailleurs les consommateurs à dénoncer auprès des autorités compétentes, toute activité illégale de fabrication des boissons. Il y va de la Santé de tous et de chacun. Ils entendent également encourager les industries de fabrication des spiritueux à se lancer ou à poursuivre résolument dans la démarche qualité, afin de préserver la santé des consommateurs et accompagner les gouvernements dans la lutte contre les alcools frelatés.

C’est là tout l’intérêt de la campagne lancée jeudi dernier avec les médias, avant les activités de sensibilisation de proximité sur le terrain. La désinformation, faut-il le rappeler, est de nature à induire le consommateur en erreur en lui donnant plutôt la possibilité d’aller vers d’autres solutions plus risquées pour sa santé.

Trois milliards de FCFA d’importation de spiritueux

En attendant la finalisation de la migration vers les conditionnements, le président de la coalition des consommateurs Camerounais, conseille les produits issus des industries légales. « Nous pouvons le dire sans ambages, qu’en attendant la finalisation de la migration vers les conditionnements en bouteille, les whiskies en sachet issus des industries légales et produits suivant les règles de l’art constituent pour l’instant une meilleure alternative pour faire face à la montée en puissance de la consommation des boissons produites de manière artisanale avec des risques socio-sanitaires conséquents », indique Prince Mpondo qui salue la décision du Gouvernement d’accorder un autre moratoire aux entreprises citoyennes pour la production et la commercialisation du whisky en sachet, en vue de poursuivre le processus d’accompagnement de cette filière pour une migration définitive vers des conditionnements prescrit par la réglementation en vigueur.

Point n’est besoin de le rappeler, l’alcool est un produit de grande consommation au Cameroun. Le rapport du cabinet LV Next Century, révèle que les Camerounais ont consommé près de 600 millions d’hectolitres de bière en 2019. Aux traditionnelles bières, il faut ajouter des dizaines de millions de litres de bières artisanales consommées par les couches défavorisées ainsi que les trois milliards de FCFA d’importation de spiritueux, sans oublier les millions de litres de vin.

Continue Reading

CAMEROUN :: SANTE

Infos: Actualités Cameroun :: Boissons frelatées : 11 % de consommation excessive d´alcool au Cameroun :: Cameroon news

Une Campagne de sensibilisation et de prévention a lancée jeudi dernier à Yaoundé. L’objectif de cette campagne est de mener un plaidoyer auprès des autorités afin d’accélérer les processus d’assainissement du secteur à travers des règlementations et des normes plus adaptées aux réalités locales. Également le retrait du marché des produits frelatés ou ceux d’origine

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Boissons frelatées : 11 % de consommation excessive d´alcool au Cameroun :: Cameroon news

Une Campagne de sensibilisation et de prévention a lancée jeudi dernier à Yaoundé.

L’objectif de cette campagne est de mener un plaidoyer auprès des autorités afin d’accélérer les processus d’assainissement du secteur à travers des règlementations et des normes plus adaptées aux réalités locales. Également le retrait du marché des produits frelatés ou ceux d’origine douteuse et la multiplication des missions de contrôle des activités des industries de production des spiritueux et autres boissons alcoolisées.

La Coalition des Consommateurs Camerounais et son partenaire de la P2CE, travaillent en collaboration avec les autres acteurs, en vue de la préservation de la Santé, la sécurité et l’environnement des consommateurs.

Cancers, maladies cardiovasculaires, cirrhose du foie

Il est en effet question pour la coalition, de donner la bonne information aux consommateurs, d’attirer leur attention sur la nécessité de lire systématiquement les étiquettes des produits, de mettre en accent sur les produits de qualité et d’éviter de tomber dans l’addiction à l’alcool en respectant les doses recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé. L’objectif étant d’éviter de s’exposer aux risques des maladies telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires, la cirrhose du foie, altération de la mémoire.

Les organisateurs invitent par ailleurs les consommateurs à dénoncer auprès des autorités compétentes, toute activité illégale de fabrication des boissons. Il y va de la Santé de tous et de chacun. Ils entendent également encourager les industries de fabrication des spiritueux à se lancer ou à poursuivre résolument dans la démarche qualité, afin de préserver la santé des consommateurs et accompagner les gouvernements dans la lutte contre les alcools frelatés.

C’est là tout l’intérêt de la campagne lancée jeudi dernier avec les médias, avant les activités de sensibilisation de proximité sur le terrain. La désinformation, faut-il le rappeler, est de nature à induire le consommateur en erreur en lui donnant plutôt la possibilité d’aller vers d’autres solutions plus risquées pour sa santé.

Trois milliards de FCFA d’importation de spiritueux

En attendant la finalisation de la migration vers les conditionnements, le président de la coalition des consommateurs Camerounais, conseille les produits issus des industries légales. « Nous pouvons le dire sans ambages, qu’en attendant la finalisation de la migration vers les conditionnements en bouteille, les whiskies en sachet issus des industries légales et produits suivant les règles de l’art constituent pour l’instant une meilleure alternative pour faire face à la montée en puissance de la consommation des boissons produites de manière artisanale avec des risques socio-sanitaires conséquents », indique Prince Mpondo qui salue la décision du Gouvernement d’accorder un autre moratoire aux entreprises citoyennes pour la production et la commercialisation du whisky en sachet, en vue de poursuivre le processus d’accompagnement de cette filière pour une migration définitive vers des conditionnements prescrit par la réglementation en vigueur.

Point n’est besoin de le rappeler, l’alcool est un produit de grande consommation au Cameroun. Le rapport du cabinet LV Next Century, révèle que les Camerounais ont consommé près de 600 millions d’hectolitres de bière en 2019. Aux traditionnelles bières, il faut ajouter des dizaines de millions de litres de bières artisanales consommées par les couches défavorisées ainsi que les trois milliards de FCFA d’importation de spiritueux, sans oublier les millions de litres de vin.

Continue Reading

CAMEROUN :: SANTE

Infos: Actualités Cameroun :: L’OIM ET LE MINSANTE ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET S :: Cameroon news

SANTÉ PUBLIQUE : L’OIM ET LE MINSANTE   ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL AU CAMEROUN. C’est dans l’optique de valider les termes de référence du groupe de travail santé mentale et soutien psychosocial et élaboration d’un plan de travail annuel du groupe de travail national que l’organisation internationale

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: L’OIM ET LE MINSANTE ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET S :: Cameroon news

SANTÉ PUBLIQUE : L’OIM ET LE MINSANTE   ENVISAGENT D’OPERATIONALISER LE GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL AU CAMEROUN.

C’est dans l’optique de valider les termes de référence du groupe de travail santé mentale et soutien psychosocial et élaboration d’un plan de travail annuel du groupe de travail national que l’organisation internationale pour les migrations(OIM) Cameroun et le Ministère de la santé publique se sont réunis à l’hôtel star land de Yaoundé du 06 au 07 Décembre 2022.

Dans le cadre de cette rencontre, l’OIM Cameroun a réitéré son soutien à l’État sur la problématique de la santé mentale. <> a déclaré Diop ABDEL, chef de mission pour le Cameroun de l’organisation internationale pour les migrations (OIM).

Dans un climat marqué par une série de crises notamment la crise sanitaire du Covid-19, la crise sociopolitique dans les régions anglophones, la crise sécuritaire de Boko Haram et le conflit Russo-ukrainien, le patron de l’OIM pour le Cameroun n’a pas manqué de rappeler le contexte qui a prévalu l’idée liée à la mise sur pied d’un groupe de travail sur la santé mentale et le soutien psychosocial. 

<< Lors de la journée  mondiale de la santé mentale célébrée  le 25 octobre 2022, les participants de divers secteurs, de diverses forces et les bénéficiaires de nos actions ont exprimé le besoin de mettre en place un groupe de travail qui va permettre la coordination et la synergie des actions visant à adresser comme un seul homme, les défis en matière de santé mentale et soutien psychosocial>> a-t-il martelé

Sur le théâtre de cet atelier de validation du groupe de travail national SMPS, le Ministère de la santé publique à travers la sous-direction de la santé mentale  a présenté les grandes articulations qui meubleront le plan d’action pour 2023.

<< En 2023 un accent particulier sera mis sur la promotion, la prévention, le traitement et la réhabilitation avec diverses activités. Un notre accent sera mis sur  l'offre de soins avec des formations, la capacitation du personnel non spécialisé en santé mentale afin d'offrir des soins de qualité au niveau de toute la pyramide sanitaire. Nous mettrons également sur pied sur un cadre légal des personnes notamment celles qui sont atteintes des maladies mentales dont les droits sont généralement bafoués et stigmatisés. Et pour finir un point qui nous tient à coeur c'est la prise en charge de nos frères et soeurs qui errent dans les rues pour lesquels nous souhaitons par ailleurs améliorer la prise en charge et développer les aspects de réhabilitation>>. a indiqué le D

Continue Reading

Trending

0:00
0:00