Connect with us

CAMEROUN :: POINT DE VUE

Infos: Actualités Cameroun :: LA STRATÉGIE DE LA PERPÉTUATION DU RÉGIME BIYA ÉVENTRÉE PAR Me TOUKO AMEDEE DIMITRI TOM :: Cameroon news

Les éléments vidéos révélant la démence sénile de Paul BIYA, que les américains ont laissé fuiter, nous donnent davantage d’indications sur la manière dont se gère le Cameroun aujourd’hui et sur la stratégie de pérennisation du pouvoir en cours de déploiement par les barons du régime BIYA.  Le Pouvoir sans Paul BIYA est éclaté en

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: LA STRATÉGIE DE LA PERPÉTUATION DU RÉGIME BIYA ÉVENTRÉE PAR Me TOUKO AMEDEE DIMITRI TOM :: Cameroon news

Les éléments vidéos révélant la démence sénile de Paul BIYA, que les américains ont laissé fuiter, nous donnent davantage d’indications sur la manière dont se gère le Cameroun aujourd’hui et sur la stratégie de pérennisation du pouvoir en cours de déploiement par les barons du régime BIYA. 

Le Pouvoir sans Paul BIYA est éclaté en 4 pôles principaux : le Pôle MOTAZE, ministre des finances, le Pôle NGOH NGOH, secrétaire général de la Présidence de la République, le Pôle ESSOH, ministre de la Justice garde des sceaux et le Pôle MVONDO AYOLO, directeur du cabinet civil de la présidence de la République. 

Leur capacité de survie est tributaire de leur aptitude à montrer leurs muscles, notamment en densifiant leurs réseaux, qu’ils engraissent au moyen de détournements massifs de fonds publics. Ceci leur permet d’exister en se neutralisant dans une impitoyable rivalité.

C’est pourquoi, malgré la multiplication des scandales d’Etat, aucun remaniement, ni réponse judiciaire n’est envisageable… Comme dans la mafia, on se tient, on se surveille…

Dans cette nébuleuse, la gestion du pouvoir et ses privilèges est la valeur absolue, que la fin de vie de BIYA ne semble pas garantir. 

Inaptes à trouver en leur sein un successible consensuel, il sont davantage enclin à accepter une succession de type monarchique à la tête de l’Etat. 

Franck BIYA, le fils de son père, a pour eux l’avantage de ne rien connaître, ni de la politique, ni de l’administration… 
Il n’a simplement pas de compétences avérées qui legitimeraient chez lui de telles ambitions. Il a donc le bon profil d’un homme de paille, à travers qui, ils espèrent pouvoir continuer à exercer le pouvoir comme avant, au nom d’un Père, Paul, physiquement et intellectuellement inapte à le faire, et demain, au nom d’un Fils, Franck, politiquement insignifiant et incompétent. 

La campagne Franck BIYA en cours, vise donc à obtenir l’adoubement de ce choix par l’establishment, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Cameroun. Ils savent que le mensonge autour de l’état de santé de Paul BIYA ne peut plus durer. Ils essayent d’aller vite.

Ce qui vient d’être révélé par ces événements des USA, est de nature à bousculer des agendas, car leur plus grande frayeur c’est de perdre le pouvoir.

D’ailleurs toute leur énergie est investie à sa conservation. 

Dans ces conditions, rien qui serait vital pour les camerounais n’a d’importance à leurs yeux. Aux supplications d’un peuple malade, affamé, assoiffé, vivant dans des insécurités chroniques, on offre le Football, on démocratise les Églises, on transforme des villes entières en de véritables temples de Bacchus, on offre à un peuple misérable le royaume de Sodome et Gomorrhe.

Ils espèrent définitivement faire du Cameroun avec Franck BIYA, un pays où l’on naît, grandit, vit et meurt dans la dictature et la pauvreté. 

CAMEROUN :: POINT DE VUE

Infos: Actualités Cameroun :: L’imminente et inévitable augmentation du prix du carburant à la pompe. :: Cameroon news

Au moment où le prix du Baril du pétrole est au plus bas, et ce depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, au moment où tous les pronostiques montrent que le prix du baril de pétrole en 2023 sera autour de 80-90$, Au moment où certains pays Africains, à l’instar de

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: L’imminente et inévitable augmentation du prix du carburant à la pompe. :: Cameroon news

Au moment où le prix du Baril du pétrole est au plus bas, et ce depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, au moment où tous les pronostiques montrent que le prix du baril de pétrole en 2023 sera autour de 80-90$,

Au moment où certains pays Africains, à l’instar de l’Afrique du Sud ont revu à la baisse de 12% le prix du Carburant, 
C’est aussi le moment choisi par certains pays africains pour augmenter le prix du carburant à la pompe. Le noeud: l’enveloppe lourde de la subvention qu’ils ne peuvent plus supporter. 

Dans l’ombre de cette décision assurément impopulaire, se trouve le FMI. Le puissant bailleur de fonds international vient de contraindre le Congo Brazzaville à  réduire l’enveloppe allouée à la subvention du carburant de 50%. 

Les mêmes injonctions ont été données au Cameroun, ce qui fait que l’enveloppe allouée à la subvention du carburant sera de 350 milliards(inscrite dans le budget 2023) ce qui représente la moite des 700milliards de subvention en 2022.
Comme vous pouvez le constater, le calcul est simple. Avec Cette réduction de 50%, la hausse des prix du carburant est inevitable et très imminente.
Le seul suspense qui demeure actuellement est celui du nouveau pourcentage. À quel pourcentage le gouvernement camerounais va augmenter les prix du carburant à la pompe ?

Selon le Directeur général du Budget, Mr Cyril Edu, le litre d’essence vendu à 639fcfa coûte normalement 1350fcfa et le budget supporte la différence à travers la subvention, soit 711fcfa.

Celà signifie qu’avec une réduction de la subvention de 50%, on peut aisément, sans risque de se tromper, projeter le prix du litre du carburant à la pompe entre 900-1000fcfa. Avec celà, le Cameroun sera le deuxième pays africain à avoir le prix du litre de carburant le plus élevé, juste derrière la Mauritanie où le litre d’essence se vend en ce moment à 1,5$ soit 910fcfa. 

Dès lors, la question qui vient à l’esprit est la suivante : comment un pays producteur de pétrole comme le Cameroun pourrait avoir un prix du carburant aussi élevé à la pompe?

En effet, le Cameroun est producteur de pétrole certe, mais tout son pétrole est vendu en entier à l’étranger, car il est qualifié de fuel lourd et ne peut être raffiné localement. Conséquence, le cameroun importe tout le carburant consommé dans le pays, ce qui fait Qu’au finish, il n’est pas différent d’un pays non producteur de pétrole.

Par contre, l’Afrique du Sud qui est un pays non producteur de pétrole a su mettre sur pied un model simple. Le carburant n’est pas subventionné. Les prix sont fixés par un organe de régulation et en fonction des tendances  sur le marché international. Le pays achètent du pétrole brut et le raffine pour la consommation interne d’abord, ce qui fait que le litre de carburant à ce jour en Afrique du Sud coûte 746fcfa, soit 1,23$,

Loin des prix de 900-1000 fcfa prévus par le cameroun en cas d’augmentation. C’est aussi celà  » les paradoxes du pays producteur »…
L’unique solution qui pourrait sauver les ménages de la vie déjà très chère serait que le Cameroun se dote d’une raffinerie capable aussi de raffiner son fuel lourd afin d’approvisionner le marcher local à des prix nettement abordables.

D’ici là les ménages seront obligés de continuer à saigner si aucune mesure d’accompagnement n’est prise en parallèle avec la hausse des prix du carburant à la pompe . 

Dr Bareja Youmssi
Expert en pétrole et mines

Continue Reading

CAMEROUN :: POINT DE VUE

Infos: Actualités Cameroun :: L’imminente et inévitable augmentation du prix du carburant à la pompe. :: Cameroon news

Au moment où le prix du Baril du pétrole est au plus bas, et ce depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, au moment où tous les pronostiques montrent que le prix du baril de pétrole en 2023 sera autour de 80-90$, Au moment où certains pays Africains, à l’instar de

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: L’imminente et inévitable augmentation du prix du carburant à la pompe. :: Cameroon news

Au moment où le prix du Baril du pétrole est au plus bas, et ce depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, au moment où tous les pronostiques montrent que le prix du baril de pétrole en 2023 sera autour de 80-90$,

Au moment où certains pays Africains, à l’instar de l’Afrique du Sud ont revu à la baisse de 12% le prix du Carburant, 
C’est aussi le moment choisi par certains pays africains pour augmenter le prix du carburant à la pompe. Le noeud: l’enveloppe lourde de la subvention qu’ils ne peuvent plus supporter. 

Dans l’ombre de cette décision assurément impopulaire, se trouve le FMI. Le puissant bailleur de fonds international vient de contraindre le Congo Brazzaville à  réduire l’enveloppe allouée à la subvention du carburant de 50%. 

Les mêmes injonctions ont été données au Cameroun, ce qui fait que l’enveloppe allouée à la subvention du carburant sera de 350 milliards(inscrite dans le budget 2023) ce qui représente la moite des 700milliards de subvention en 2022.
Comme vous pouvez le constater, le calcul est simple. Avec Cette réduction de 50%, la hausse des prix du carburant est inevitable et très imminente.
Le seul suspense qui demeure actuellement est celui du nouveau pourcentage. À quel pourcentage le gouvernement camerounais va augmenter les prix du carburant à la pompe ?

Selon le Directeur général du Budget, Mr Cyril Edu, le litre d’essence vendu à 639fcfa coûte normalement 1350fcfa et le budget supporte la différence à travers la subvention, soit 711fcfa.

Celà signifie qu’avec une réduction de la subvention de 50%, on peut aisément, sans risque de se tromper, projeter le prix du litre du carburant à la pompe entre 900-1000fcfa. Avec celà, le Cameroun sera le deuxième pays africain à avoir le prix du litre de carburant le plus élevé, juste derrière la Mauritanie où le litre d’essence se vend en ce moment à 1,5$ soit 910fcfa. 

Dès lors, la question qui vient à l’esprit est la suivante : comment un pays producteur de pétrole comme le Cameroun pourrait avoir un prix du carburant aussi élevé à la pompe?

En effet, le Cameroun est producteur de pétrole certe, mais tout son pétrole est vendu en entier à l’étranger, car il est qualifié de fuel lourd et ne peut être raffiné localement. Conséquence, le cameroun importe tout le carburant consommé dans le pays, ce qui fait Qu’au finish, il n’est pas différent d’un pays non producteur de pétrole.

Par contre, l’Afrique du Sud qui est un pays non producteur de pétrole a su mettre sur pied un model simple. Le carburant n’est pas subventionné. Les prix sont fixés par un organe de régulation et en fonction des tendances  sur le marché international. Le pays achètent du pétrole brut et le raffine pour la consommation interne d’abord, ce qui fait que le litre de carburant à ce jour en Afrique du Sud coûte 746fcfa, soit 1,23$,

Loin des prix de 900-1000 fcfa prévus par le cameroun en cas d’augmentation. C’est aussi celà  » les paradoxes du pays producteur »…
L’unique solution qui pourrait sauver les ménages de la vie déjà très chère serait que le Cameroun se dote d’une raffinerie capable aussi de raffiner son fuel lourd afin d’approvisionner le marcher local à des prix nettement abordables.

D’ici là les ménages seront obligés de continuer à saigner si aucune mesure d’accompagnement n’est prise en parallèle avec la hausse des prix du carburant à la pompe . 

Dr Bareja Youmssi
Expert en pétrole et mines

Continue Reading

CAMEROUN :: POINT DE VUE

Infos: Actualités Cameroun :: Sa Majesté Eboumbou Manga Bell : Les vœux du roi à la Nation :: Cameroon news

La chefferie du Canton Bell en ce début d’année 2023, aura porté la voix de tout un peuple ; c’est ainsi que l’on pourrait résumer le message de souhaits des vœux adressés ce 12 janvier par le chef supérieur du Canton Bell, à l’ensemble des fils et filles du Cameroun. Dans sa chefferie sise à

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Sa Majesté Eboumbou Manga Bell : Les vœux du roi à la Nation :: Cameroon news

La chefferie du Canton Bell en ce début d’année 2023, aura porté la voix de tout un peuple ; c’est ainsi que l’on pourrait résumer le message de souhaits des vœux adressés ce 12 janvier par le chef supérieur du Canton Bell, à l’ensemble des fils et filles du Cameroun.

Dans sa chefferie sise à Bali face lieudit parc des princes, Sa Majesté Jean Yves Eboumbou Manga Bell a commencé par marquer sa compassion pour les frères et sœurs qui ont disparu au cours de l’année écoulée, avec en tête Sa Majesté Madiba Songue, chef supérieur du Canton Bakoko. De même, le roi fait savoir que 2022 rappelle aussi la souffrance vécue par les ancêtres dans la période coloniale. 

Actualisant ces souffrances, « 2022 a été marquée par les cris, pleurs et violations de toutes sortes portées à notre peuple à cause de la prédation de nos terres ancestrales » , renchérit le chef. Il en veut pour preuve les images encore gravées dans les mémoires, des frères et sœurs des villages Essengue, Youpwe, et plus particulièrement Dikolo qui ont vu leurs patrimoines foncier et immobilier détruits sous de fallacieux prétexte de développement économique. 

« Nous avons conscience de l’indifférence avec laquelle nos frères et sœurs ont été traités de façon indigne, sans accompagnement et sans juste compensation et violation totale de nos textes de lois » , relève-t-il, non sans avoir renchéri : « Nous avons enfin à l’esprit les conditions de vie de nos frères et sœurs qui se sont retrouvés sans abris avec leurs enfants déscolarisés et sans le moindre appui ».

« Nos revendications n’ont pas été entendues » , dit le chef. La raison en est que le terroir, implanté dans la capitale économique du Cameroun, est le terreau où se jouent les batailles foncières les plus féroces et sans vergogne, sous le pouvoir de l’argent, et avec le parapluie des autorités administratives. Conséquemment, les valeurs ancestrales et traditionnelles prennent un coup ; l’unité et la  olidarité du peuple aussi. C’est avec beaucoup d’amertume que Sa Majesté Jean Yves Eboumbou Manga Bell condamnent ces dérives sociales qui découlent des actes posés par certaines autorités administratives.

Et l’on sait combien en matière de tradition, cela ne présage pas d’un bon signe lorsque les autorités traditionnelles se mettent en colère car il faut dire que ce n’est pas la première fois que de tels messages sont envoyés aux autorités administratives.

Promouvoir l’amour du pays

Pour résoudre les problèmes qui touchent le peuple Sawa et l’ensemble des peuples du Cameroun, le roi réitère le message du Ngondo délivré l’année dernière : « Kod’a Mboa » qui signifie l’amour de la patrie et qui fait appel à l’attachement viscéral que chaque compatriote devrait avoir pour la patrie, le terroir, la nation.

En un mot comme en mille, les camerounais doivent aimer leur pays. Et c’est peutêtre là le cœur des problèmes de ce pays. Comme note d’espoir, tout en formulant à l’endroit de tous ses vœux de bonheur et de prospérité pour l’année 2023, Sa Majesté Jean Yves Eboumbou Manga Bell fait allusion au message du chef de l’Etat où il parle de l’inclusion sociale : « Je suis convaincu que l’inclusion sociale et la répartition des fruits de la croissance à tous, dont a parlé le chef de l’Etat dans son allocution de fin d’année, sont le chemin de la réussite ; la fabrication du vivre ensemble et la prise en compte de ses diversités ethniques et culturelles sont le gage d’une Nation camerounaise prospère en son sein et rayonnante à l’international » , conclut le chef supérieur du Canton Bell.

Continue Reading

Trending

0:00
0:00