Connect with us

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Haut-Nyong : Le Rdpc affûte ses armes pour les sénatoriales :: Cameroon news

Samedi dernier, le Sénateur Benjamin Amama, Chef de la Délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc a mobilisé son étatmajor pour un état des lieux.  Pour le Chef politique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans le Haut-Nyong, « la rencontre de ce jour répond tout simplement à un engagement que nous avons

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Haut-Nyong : Le Rdpc affûte ses armes pour les sénatoriales :: Cameroon news

Samedi dernier, le Sénateur Benjamin Amama, Chef de la Délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc a mobilisé son étatmajor pour un état des lieux. 

Pour le Chef politique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans le Haut-Nyong, « la rencontre de ce jour répond tout simplement à un engagement que nous avons pris d’organiser chaque début d’année, une réunion nous permettant d’évaluer nos activités pour améliorer non seulement le fonctionnement de notre parti, mais aussi pour le maintenir en éveil ».

Dans sa vision, Benjamin Amama pense que les différents responsables du parti doivent chacun à son niveau veiller à ce que le parti soit toujours prêt à affronter les échéances électorales et les gagner hautla-main. « Nous avons tous suivi avec beaucoup d’attention le discours du Chef de l’Etat, Président national du Rdpc le 31 décembre dernier. Discours dans lequel il a annoncé l’organisation cette année des élections sénatoriales. C’est la raison pour laquelle nous devons rester en éveil, dans un esprit de discipline sans faille, en attendant les instructions que nous donnera la hiérarchie du parti à ce  sujet » , a indiqué le Dpd du Comité central du Rdpc pour le Haut-Nyong dans sa communication.

Dans le Haut-Nyong, l’heure est au rassemblement de toutes les énergies. Aux responsables des sections où les tensions des dernières consultations électorales sont encore palpables, le Sénateur Benjamin Amama recommande la tempérance et la pondérance. « Le rôle d’un chef n’est pas de mater ses collaborateurs. Un chef est un rassembleur comme l’indique l’un des acronymes de notre parti » . Au moment où le parti au pouvoir essuie des critiques dans les médias, sur les réseaux sociaux et même sur le terrain, Dr Ngoa Nguélé, une autre élite du HautNyong propose à la Dpd de souvent  rganiser des séances de réarmement moral.

Occasion pour le chef de la Dpd pour le Haut-Nyong de féliciter tous les responsables locaux qui se battent au quotidien pour le bon fonctionnement du parti. « Les rapports présentés par les sections ont été d’une excellente qualité. Et ce que je retiens c’est que la vie du Rdpc dans l’ensemble du département est très satisfaisant. Nous sommes optimiste quant aux futures échéances électorales » , a rassuré Benjamin Amama.

Des militants de conviction et non de circonstance 

Il y a en bonne place l’établissement des actes de naissance et le financement des activités du parti. Au sujet du financement du parti, Michel Ange Angouing, élite du Haut-Nyong qui assistait à cette réunion de rentrée politique couplé au compte rendu parlementaire a invité ses frères et sœurs à être des militants du Rdpc par « conviction » . Ceux-là, qui accompagnent le parti en tout temps, et non des militants de « circonstance » qui disparaissent après avoir obtenu leurs « strapontins » . 

Pour donner le ton, l’honorable Tala Tala Blondeau, rapporteur de la section Rdpc de Lomié a fait une annonce forte. « Notre section mettra à la disposition de la Dpd une cagnotte de 500.000 francs Cfa pour son fonctionnement » , va-t-il annoncer. Un chiffre qui pourra certainement être revue à la hausse si toutes les sections fédèrent leurs énergies. Pour le problème d’établissement d’actes de naissance, Joseph Bertrand Machee le préfet du HautNyong a rappelé à l’assistance que cette question relève de la compétence des maires qui disposent des moyens pour mettre en branle le processus d’établissement. Il leur a d’ailleurs recommandé de mettre un accent là-dessus. 

Pour juguler le problème, Mme Marlyse Bieme, Sénatrice suppléante a conseillé aux maires de ce département de se rapprocher à l’Agence française de développement (Afd) qui accompagne systématiquement les mairies dont les dossiers sont bien ficelés. 

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: ELECTION DES SENATEURS, ANDRE SIAKA AU CŒUR D’UNE REVOLUTION AU SEIN DU RDPC A L’OUEST :: Cameroon news

Le RDPC veux  réellement changer de paradigme dans la région de l’Ouest. Les décès du SULTAN roi des bamoums et du patriarche Fotso Victor sonnent comme une nouvelle ere  au sein du RDPC dans la région de l’Ouest, un changement de paradigme. Le parti de la flamme a besoin d’une nouvelle élite, une élite capable

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: ELECTION DES SENATEURS, ANDRE SIAKA AU CŒUR D’UNE REVOLUTION AU SEIN DU RDPC A L’OUEST :: Cameroon news

Le RDPC veux  réellement changer de paradigme dans la région de l’Ouest. Les décès du SULTAN roi des bamoums et du patriarche Fotso Victor sonnent comme une nouvelle ere  au sein du RDPC dans la région de l’Ouest, un changement de paradigme.

Le parti de la flamme a besoin d’une nouvelle élite, une élite capable de s’imprégner de la vision du président national et de l’implémenter .Les élections des sénateurs auront lieu en Mars prochain, et déjà, le Koungkhi donne le ton.

Deux noms sont sur toutes les lèvres, Albert Kounche précurseur  dans l’univers de transfert d’argent avec Express Union, il s’est engagé il y a quelques mois dans la production locale de poisson, une véritable solution dans le processus d’import substitution.

Le projet poisson de Kouinche Albert est un  pied de nez au Sénateur Gouchinghe (Congelcam)  leader dans l’importation du produit qui siphonne plus de 160 milliards de FCFA par an au Cameroun et déséquilibre la balance commerciale.

Aux côtés d’Albert Kouinche, Emmanuel Wafo, le patron de la société MIT-Chimie, et président de la Commission économie et développement des entreprises au sein du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). Ce technocrate déjà très actif dans son parti, est une solution complémentaire  pour permettre au parti de la flamme, de reconquérir la région de l’Ouest menacée par les nouveaux partis de l’opposition. 

Continue Reading

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Elections à l’ordre des médecins : Paul Biya ordonne la fin du folklore (document officiel) :: Cameroon news

Ferdinand Ngoh Ngoh vient d’écrire au Secrétaire Général des services du Premier Ministre. Selon un document officiel dont la rédaction de Camer.be a pu obtenir copie, le Secrétaire d’Etat répercute en effet les instructions de Paul Biya adressé au ministre de la santé. Le chef de l’Etat camerounais demande au gouvernement représenté par le ministre

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Elections à l’ordre des médecins : Paul Biya ordonne la fin du folklore (document officiel) :: Cameroon news

Ferdinand Ngoh Ngoh vient d’écrire au Secrétaire Général des services du Premier Ministre. Selon un document officiel dont la rédaction de Camer.be a pu obtenir copie, le Secrétaire d’Etat répercute en effet les instructions de Paul Biya adressé au ministre de la santé.

Le chef de l’Etat camerounais demande au gouvernement représenté par le ministre de Santé, de prendre toutes les dispositions utiles permettant l’organisation de l’élection du bureau de l’ordre national des médecins du Cameroun.

Paul Biya instruit ses collaborateurs gouvernementaux de prévoir des conditions de sérénité, de transparence et surtout d’objectif pour atteindre ce but.

Guerre des clans

Créé en 1957, l’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC) est l’institution chargée de la régulation de la profession médicale au Cameroun.

Cette institution placée sous-tutelle administrative du Ministère de la Santé Publique, compte 10 065 médecins inscrits, loin des quelques 13 mille praticiens qui exerceraient le metier sur le territoire camerounais.

Depuis Mars 2010 il est dirigé sans interruption par le docteur Guy SANDJON. 

Prévue pour se tenir le 29 décembre dernier, l’élection du président de l’ordre national des médecins du Cameroun a été reportée sine die. La commission électorale est présidée par le ministre de la Santé publique Malachie Manaouda.

Alors que plusieurs candidats sont en lice, plusieurs analystes pensent que le gouvernement veut en réalité mettre la main sur cette institution.  

La correspondance de Ferdinand Ngoh Ngoh

Continue Reading

CAMEROUN :: POLITIQUE

Infos: Actualités Cameroun :: Elections à l’ordre des médecins : Paul Biya ordonne la fin du folklore (document officiel) :: Cameroon news

Ferdinand Ngoh Ngoh vient d’écrire au Secrétaire Général des services du Premier Ministre. Selon un document officiel dont la rédaction de Camer.be a pu obtenir copie, le Secrétaire d’Etat répercute en effet les instructions de Paul Biya adressé au ministre de la santé. Le chef de l’Etat camerounais demande au gouvernement représenté par le ministre

Published

on

Infos: Actualités Cameroun :: Elections à l’ordre des médecins : Paul Biya ordonne la fin du folklore (document officiel) :: Cameroon news

Ferdinand Ngoh Ngoh vient d’écrire au Secrétaire Général des services du Premier Ministre. Selon un document officiel dont la rédaction de Camer.be a pu obtenir copie, le Secrétaire d’Etat répercute en effet les instructions de Paul Biya adressé au ministre de la santé.

Le chef de l’Etat camerounais demande au gouvernement représenté par le ministre de Santé, de prendre toutes les dispositions utiles permettant l’organisation de l’élection du bureau de l’ordre national des médecins du Cameroun.

Paul Biya instruit ses collaborateurs gouvernementaux de prévoir des conditions de sérénité, de transparence et surtout d’objectif pour atteindre ce but.

Guerre des clans

Créé en 1957, l’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC) est l’institution chargée de la régulation de la profession médicale au Cameroun.

Cette institution placée sous-tutelle administrative du Ministère de la Santé Publique, compte 10 065 médecins inscrits, loin des quelques 13 mille praticiens qui exerceraient le metier sur le territoire camerounais.

Depuis Mars 2010 il est dirigé sans interruption par le docteur Guy SANDJON. 

Prévue pour se tenir le 29 décembre dernier, l’élection du président de l’ordre national des médecins du Cameroun a été reportée sine die. La commission électorale est présidée par le ministre de la Santé publique Malachie Manaouda.

Alors que plusieurs candidats sont en lice, plusieurs analystes pensent que le gouvernement veut en réalité mettre la main sur cette institution.  

La correspondance de Ferdinand Ngoh Ngoh

Continue Reading

Trending

0:00
0:00