Connect with us

Uncategorized

Infos: Actualités Cameroun :: ELECTION DES SENATEURS, ANDRE SIAKA AU CŒUR D’UNE REVOLUTION AU SEIN DU RDPC A L’OUEST :: Cameroon news

Le RDPC veux  réellement changer de paradigme dans la région de l’Ouest. Les décès du SULTAN roi des bamoums et du patriarche Fotso Victor sonnent comme une nouvelle ere  au sein du RDPC dans la région de l’Ouest, un changement de paradigme. Le parti de la flamme a besoin d’une nouvelle élite, une élite capable

Published

on

Le RDPC veux  réellement changer de paradigme dans la région de l’Ouest. Les décès du SULTAN roi des bamoums et du patriarche Fotso Victor sonnent comme une nouvelle ere  au sein du RDPC dans la région de l’Ouest, un changement de paradigme.

Le parti de la flamme a besoin d’une nouvelle élite, une élite capable de s’imprégner de la vision du président national et de l’implémenter .Les élections des sénateurs auront lieu en Mars prochain, et déjà, le Koungkhi donne le ton.

Deux noms sont sur toutes les lèvres, Albert Kounche précurseur  dans l’univers de transfert d’argent avec Express Union, il s’est engagé il y a quelques mois dans la production locale de poisson, une véritable solution dans le processus d’import substitution.

Le projet poisson de Kouinche Albert est un  pied de nez au Sénateur Gouchinghe (Congelcam)  leader dans l’importation du produit qui siphonne plus de 160 milliards de FCFA par an au Cameroun et déséquilibre la balance commerciale.

Aux côtés d’Albert Kouinche, Emmanuel Wafo, le patron de la société MIT-Chimie, et président de la Commission économie et développement des entreprises au sein du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). Ce technocrate déjà très actif dans son parti, est une solution complémentaire  pour permettre au parti de la flamme, de reconquérir la région de l’Ouest menacée par les nouveaux partis de l’opposition. 

Uncategorized

Infos: Fighting resumes in eastern Congo after days of calm

Displaced people flee towards the city of Goma, eastern Republic of Congo, on November 15, 2022   –   Copyright © africanews ALEXIS HUGUET/AFP or licensors By Africanews with AFP Last updated: 52 minutes ago Democratic Republic Of Congo Fighting with heavy weapons resumed on Thursday in eastern DRC between the M23 rebels and the Congolese army

Published

on

Infos: Fighting resumes in eastern Congo after days of calm
Displaced people flee towards the city of Goma, eastern Republic of Congo, on November 15, 2022   –  

Copyright © africanews

ALEXIS HUGUET/AFP or licensors

Democratic Republic Of Congo

Fighting with heavy weapons resumed on Thursday in eastern DRC between the M23 rebels and the Congolese army, after five days of a truce following the decisions of the Luanda summit on November 23.

This summit had decided on a ceasefire from Friday 25 at 6:00 p.m. (4:00 p.m. GMT), followed two days later by the withdrawal of the M23 from the areas conquered for several months in the province of North Kivu.

No withdrawal was observed, but the fighting had ceased since Saturday morning between the army and the M23, even if the latter continued to oppose militias, in particular on Tuesday in a village in the Bambo region, around 70 km north of the provincial capital Goma, where many civilians are believed to have been killed.

It is not far from there that a resumption of fighting between the rebels and the armed forces of the DRC (FARDC) was reported Thursday, in Kirima, about ten km from the town of Kirizi.

« Since the morning, fighting has resumed between the FARDC and the M23 in Kirima. The rebels crossed the bridge towards Kibirizi after the fighting the day before yesterday in Kishishe. There is panic », testified Paul Lutibahwa , president of the civil society of Bambo.

A security source, on condition of anonymity, accused the M23 rebels of violating the ceasefire and of « continuing to loot and fight ». « The fighting is violent, we are using heavy artillery » against the M23, a Congolese army officer told AFP, who also requested anonymity.

Also questioned by AFP, the military spokesman of the M23, Willy Ngoma, confirmed these fights with the FARDC.

According to Julson Kaniki, head of civil society in Kibirizi, the prospect of the rebels arriving in this town has also caused panic. « People are starting to flee, » he said.

Burkina asks France for

    Burkina asks France for « weapons and ammunition » for the VDPs

    Uganda: WHO expects Ebola vaccines for trial soon

    01:56

      Uganda: WHO expects Ebola vaccines for trial soon

      Tunisian harissa listed as intangible heritage of humanity

        Tunisian harissa listed as intangible heritage of humanity

        DRC relatively calm but no withdrawal from M23-held areas

          DRC relatively calm but no withdrawal from M23-held areas

          Electoral authorities in DRC announce next presidential election

          01:15

            Electoral authorities in DRC announce next presidential election

            War in DRC's east: Demonstrators call out 'international community's complicity'

            01:37

              War in DRC's east: Demonstrators call out 'international community's complicity'

              View more

              Continue Reading

              Uncategorized

              Infos: Mondial 2022 : débuts réussis pour le Maroc

              Achraf Hakimi et Romain Saiss se sont montrés solides en défense face aux Croates   –   Copyright © africanews AP Photo By Pierre Michaud avec AFP Dernière MAJ: Il y a 11 minutes Qatar Les Lions de l'Atlas, bien organisés mais maladroitsm ont obtenu un bon nul contre la Croatie de Luka Modric, finaliste de la

              Published

              on

              Achraf Hakimi et Romain Saiss se sont montrés solides en défense face aux Croates   –  

              Copyright © africanews

              AP Photo

              Qatar

              Les Lions de l'Atlas, bien organisés mais maladroitsm ont obtenu un bon nul contre la Croatie de Luka Modric, finaliste de la dernière Coupe du monde (0-0), mercredi au stade Al-Bayt d'Al-Khor, dans le groupe F du Mondial 2022 (1re journée).

              Que le Mondial-2018 semble loin ! Le temps où l'équipe au maillot frappé du damier blanc et rouge balayait ses adversaires en phase de groupe, qu'il s'agisse du Nigeria (2-0), de l'Argentine (3-0) ou de l'Islande (2-1), est révolu.

              De cette épopée fantastique, conclue par une défaite en finale contre la France (4-2), certains cadres sont toujours là, comme le défenseur Dejan Lovren, le milieu Marcelo Brozovic, les attaquants Andrej Kramaric et Ivan Perisic, et surtout le capitaine Luka Modric.

              Mais le Ballon d'or 2018, qui dispute peut-être sa dernière grande compétition internationale à 37 ans, n'a pas su sortir son équipe de l'étau marocain.

              Il a bien essayé par moments, en s'infiltrant dans la surface de réparation après un joli passement de jambes (15e), en décochant une frappe puissante du pied gauche au-dessus des cages gardées par Yacine Bounou (45e+2).

              Mais son match fut à l'image de son équipe, sans folie ni créativité, loin du surnom dont elle est affublée, la « Vatreni » (« les Flamboyants »).

              Peu après l'heure de jeu, le milieu de terrain du Real Madrid a même levé les bras de dépit après une nouvelle passe mal ajustée d'un de ses coéquipiers (67e).

              Le Maroc bien organisé

              En face, le Maroc a été solide et a eu quelques opportunités, dans un match parfois rugueux mais qui n'a occasionné qu'un seul carton jaune. En première période, ce sont les Lions de l'Atlas qui se sont procurés le plus d'opportunités, devant un public largement acquis à leur cause.

              Le latéral droit du Paris Saint-Germain Achraf Hakimi s'est montré à son avantage, usant de sa vitesse pour déborder sur son aile, adresser des centres dangereux, et même forcer Dominik Livakovic à un arrêt après une frappe (65e).

              À l'inverse, son compère de l'aile droite, Hakim Ziyech, a été maladroit. Le joueur de Chelsea effectuait son retour en sélection après une année d'absence à cause d'une brouille avec l'ancien sélectionneur, Vahid Halilhodzic.

              Il a tenté une frappe (13e) qui a été contrée, trois transversales -ratées- en première période, et un joli centre pour Youssef En-Nesyri (18e), qui a manqué sa tête.

              Après ce match nul, le Maroc affrontera la Belgique dimanche avant de défier le Canada, le 1er décembre.

              Voir plus

              Continue Reading

              Uncategorized

              Info net: Cameroon-Info.Net:: Cameroun – Hommage à Douala Manga Bell en Allemagne/Pr Kum A Ndumbe III: «Ceux qui dirigent l'Allemagne aujourd'hui sont choqués par ce qui s'est passé au nom de l' Allemagne»

              Les réactions affluent depuis l'annonce de l'hommage fait à Rudolf Douala Manga Bell en Allemagne le 7 octobre 2022 par les autorités allemandes. Le fait qu'une rue de la ville d'ULM porte le nom du nationaliste camerounais réjouit de nombreuses personnes au Cameroun. A l'instar du Professeur Kum'A Ndumbe III. Le militant panafricaniste, tout heureux

              Published

              on

              Les réactions affluent depuis l'annonce de l'hommage fait à Rudolf Douala Manga Bell en Allemagne le 7 octobre 2022 par les autorités allemandes. Le fait qu'une rue de la ville d'ULM porte le nom du nationaliste camerounais réjouit de nombreuses personnes au Cameroun. A l'instar du Professeur Kum'A Ndumbe III. Le militant panafricaniste, tout heureux, a expliqué l'attitude de l'Allemagne, premier pays européen à avoir colonisé le Cameroun dans un reportage diffusé sur Equinoxe Télévision lundi soir. « Que finalement, les Allemands aient reconnu la gravité des actes qui ont été posés par son assassinat, c'est déjà beaucoup. Et ce résultat aujourd'hui est possible parce que l'Allemagne fédérale a changé sa politique vis-à-vis des colonies aniciennes. Elle a mis comme programme de gouvernement la question de la colonisation allemande dans les pays africains. Ceux qui dirigent l'Allemagne aujourd'hui sont choqués par ce qui s'est passé au nom de l'Allemagne. Et c'est pour cela que vous avez une espèce de réhabilitation, mais qui là est comme un programme du gouvernement allemand », a dit l'historien. Le spécialiste des sciences politiques et des études germaniques appelle les Camerounais à se battre pour être restaurés dans leur dignité et ne pas laisser toute l'initiative aux anciens colons. « Les autres sont en train de vous dire : « mais, nous on sait qui sont vos héros. Mais continuez à dormir, vous les Camerounais-là ! Puisque vous n'apprenez même rien sur votre propre histoire. Vous allez jubiler, vous ne savez même pas ce qui s'est passé. Il y a beaucoup d'équipes de recherche maintenant en Allemagne qui travaillent sur ce qui s'est passé. Qu'est-ce qui s'est passé ? Quelles sont les cruautés qui ont été faites ? Et comment est-ce que le gouvernement allemand peut essayer, pas de réparer vraiment, mais de travailler autrement avec les pays d'Afrique », précise l'universitaire pour qui il faut commencer par la récupération de nos objets les plus précieux. « Le Cameroun a 60 000 objets. Je ne dis pas 6000. 60 000 objets de cultes et d'arts qui ont été pris par l'Allemagne à l'époque. Et ça, il faut qu'une bonne partie revienne au Cameroun. Et le gouvernement allemand est disposé. Vous avez beaucoup d'ossements humains camerounais qui sont en Allemagne. Par exemple, dans un hôpîtal comme la charité à Berlin, vous avez des ossements humains camerounais », renseigne le descendant de l'héroïque résistant camerounais Kum' A Mbape alias Lock Priso.

              Continue Reading

              Trending

              0:00
              0:00